Thaiti Ivan Marc Boris

Je suis venu aux Pâquis un peu comme un oiseau qui cherche une branche pour se reposer avant de continuer son voyage. Dans ce si petit endroit, j’y ai trouvé un univers où chacun peut vivre son chant, parfois avec quelques discordances. Plutôt qu’une description, je préfère le silence ou quelques vers pour exprimer mon rapport à ce quartier qui a tant pris soin de moi.